Alternative aux produits chimiques : le CDH mise sur le compostage amélioré et les plantes insecticides
Mardi 17 Juillet 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Alternative aux produits chimiques : le CDH mise sur le compostage amélioré et les plantes insecticides

La rareté des terres cultivables, la pauvreté des sols en éléments nutritifs et la prolifération des ravageurs incitent les maraîchers sénégalais à faire recours aux produits chimiques pour augmenter leurs rendements. Des intrants qui présentent, certes des avantages pour améliorer quantitativement les productions agricoles, mais engendrent souvent de multiples inconvénients dont la contamination des produits agricoles, la pollution des ressources naturelles et les problèmes d’intoxications fréquentes chez les utilisateurs. Face à cette équation, le Centre pour le Développement de l’Horticulture de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA/CDH) va mettre en œuvre le projet : « Validation d’innovations Bio à base de compost amélioré et de combinaison d’extraits de plantes pour une réduction des intrants chimiques et une gestion durable des cuvettes maraichères au Sénégal », financé par le Fonds National pour la Recherche Agricole et Agroalimentaire (FNRAA). Officiellement lancéle jeudi 03  mars 2016,  il contribuera  à l’atteinte des objectifs du Programme pour le Programme de Relance et d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS) qui occupe une place primordiale dans le Plan Sénégal Emergent (PSE), comme l’a précisé Ibrahima Thomas, Conseiller spécial du Directeur Général de l’ISRA, au cours de cet atelier de lancement qu’il a présidé.

 

En améliorant les rendements des cultures maraîchères par l’utilisation de compost et d’extraits de plantes comme biopesticides, il compte contribuer à la sécurité alimentaire et à l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs et à la protection de l’environnement. Surtout queles potentialités et les opportunités de l’agriculture biologique pour le marché d’exportation sont encore peu exploitées au Sénégal.

Fruit d’un partenariat entre l’ISRA, la Direction de la Protection des Végétaux (DPV) et la Fédération nationale des producteurs Bio (FAPD), et couvrant la zone des Niayes et la Vallée fossile du Sine saloum dans la région de Fatick, ce  projet (FNRAA 05/2RA-RD/WAAPP2) coordonné par le Docteur Saliou Ngom, compte participer ainsi à la préservation de la santé publique et à la protection des exportations par le respect de la réglementation  internationale.


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg