Amélioration de la productivité du riz pluvial : le FNRAA finance un projet pour le bassin de l’Anambé en Haute Casamance (Sénégal)
Mardi 23 Janvier 2018
  • Bonne et heureuse année 2018 ...
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Amélioration de la productivité du riz pluvial : le FNRAA finance un projet pour le bassin de l’Anambé en Haute Casamance (Sénégal)

La Casamance constitue une zone de prédilection de la riziculture pluviale de par ses spécificités agro écologiques et socioculturelles. Ainsi, le riz reste une des céréales les plus importantes au vu des superficies et productions allouées à la spéculation dans cette région naturelle du Sénégal. En effet, la production rizicole de la Casamance représente près de 90% de la production nationale en riz pluvial. Pour conserver cette dynamique, l’Etat du Sénégal a très tôt initié des programmes de développement rural, à travers la Société de Développement Agricole et Industriel du Sénégal (SODAGRI). Cette dernière a eu à aménager d’importants périmètres irrigués, spécialement dans le Bassin de l’Anambé. Cependant, les potentialités sont limitées par un certain nombre de contraintes, notamment :

* les effets négatifs de la péjoration pédo climatique (fertilité des sols, parasitisme et pluviométrie),

* la difficulté d’accès aux facteurs de production (semences de qualité et variétés adaptée, engrais, matériel agricole),

* l’enclavement des zones de production à par rapport aux circuits de commercialisation et de consommation,

* le déficit en encadrement et en appui conseil.

 

Pour faire face à cette situation, le Fonds National de Recherches Agricoles et Agroalimentaires (FNRAA) a financé le Projet intitulé « Introduction de nouvelles technologies pour l’amélioration de la productivité du riz dans le périmètre irrigué de l’Anambé et dans les vallées rizicoles en Casamance (SENEGAL) ». Le Projet entre en droite ligne avec le Programme de Relance et d’Accélération de la Cadence de l’Agriculture Sénégalaise (PRACAS) qui a entre autres objectifs, l’atteinte de l’autosuffisance en riz à l’horizon 2017.

L’atelier de lancement s’est déroulé le 06 avril 2016 dans les locaux du Centre de Formation Agricole du Bassin de l’Anambé (CEFABA) de la SODAGRI à Soutouré (Département de Vélingara, Kolda). La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Préfet du Département de Vélingara en présence du Directeur Général de la SODAGRI, du Président de la Fédération des Producteurs du Bassin de l’Anambé (FEPROBA) et des Directeurs des Centres de l’ISRA de Kolda et de Ziguinchor.

Après l’ouverture officielle, il revenait au coordonnateur, Dr Moustapha Guèye, Chercheur agronome au CRZ/Kolda, de procéder à la présentation globale du projet. L’exposé de Dr Guèye a permis aux différents participants (DRDR, ANCAR, Universités, OP et Organes de presse) de s’imprégner de tous les aspects de ce projet de recherche adaptative et de technologies.

Le projet financé à hauteur de 90 000 000 (quatre-vingt-dix millions) F CFA par le FNRAA est prévu pour une durée de deux (2) ans ; les principales institutions partenaires sont, outre l’ISRA - représenté par le Bureau d’Analyses Macro-Economiques (BAME), le Centre de Recherches Agricoles de Saint-Louis (ISRA/CRA-Saint-Louis), le Centre de Recherches Agricoles de Djibélor et le Centre de Recherches

Zootechniques de Kolda (ISRA/CRZ-Kolda) – la SODAGRI et la FEPROBA. La coordination du Projet est confiée à l’ISRA/CRZ-de Kolda.

L’objectif global du projet est de contribuer à l’atteinte de l’auto-suffisance alimentaire en riz en Haute Casamance, conformément aux orientations du Programme National d’Autosuffisance en Riz (PNAR). Plus spécifiquement, le Projet vise à améliorer la productivité du riz dans les systèmes de production de l’Anambé et des vallées rizicoles par l’introduction de nouvelles technologies et le renforcement de capacités des acteurs. Quatre (4) principaux résultats sont attendus du Projet :

1  la gamme de variétés de riz adaptées et adoptées est élargie ;

2  des équipements agricoles simples et moins coûteux sont introduits et diffusés ;

3  un système semencier durable est mis en place avec des semences de qualité ;

4  les capacités techniques et scientifiques sont renforcées.


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg