Visite du Ministre français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt au Sénégal : Stéphane Le Fol s’imprègne des activités de l’ISRA
Mardi 23 Janvier 2018
  • Bonne et heureuse année 2018 ...
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Visite du Ministre français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt au Sénégal : Stéphane Le Fol s’imprègne des activités de l’ISRA

Le ministre français de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Stéphane LE FOL, a séjourné au Sénégal du 28 au 29 juillet 2016. Un séjour sanctionné par la signature avec le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural du Sénégal, Dr Papa Abdoulaye SECK, d’une déclaration d’intention pour un partenariat sur les clusters horticoles. Une convention qui consistera à mettre en place une structure de formation technique qui associe différents acteurs pour pouvoir les former en conséquence. Entrant en droite ligne dans l’initiative «4 pour 1000» dont l’objectif est de mettre en place et de diffuser des pratiques agronomiques permettant la séquestration de carbone dans les sols et par-delà, la restauration des sols dégradés. Autrement dit, il s’agit d’œuvrer à la compensation des émissions anthropiques de CO2 tout en augmentant la production agricole. Et s’il promet une atténuation des changements climatiques par un stockage accru du carbone dans les sols, le concept 4 pour 1000 présente un deuxième intérêt, majeur pour les populations du Sud : celui de concourir à la sécurité alimentaire mondiale durable.  Logiquement, le ministre français s’est beaucoup intéressé aux activités de l’ISRA. M. LE FOL et sa délégation ont d’abord visité la station de Sangalkam où est érigé un site de recherche-développement sur la fertilité des déchets organiques. Occasion pour la Fédération des producteurs maraîchers de Ndiaye de présenter leur activité de production de compost et pour le CIRAD de présenter le projet Gestion Durable des Terres de recherches et d’actions sur l’agroforesterie et les bio-digesteurs. Des projets concrets et utiles à l’image des bio-digesteurs qui permettent la production de biogaz soulageant entre autres choses le travail domestique des femmes qui ne sont ainsi plus astreintes à la collecte du bois.

A Widou Tiengoly, les agents du dispositif partenarial «Pôle Pastoralisme Zones Sèches», Voir la vidéo

qui associent un large collectif de chercheurs et enseignants chercheurs de l'Institut sénégalais de recherche agricole (ISRA), de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), du Centre de Suivi Ecologique (CSE), de l’Ecole Supérieure d’Economie Appliquée (ESEA-UCAD) et du Centre de coopération international en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) ont reçu les deux ministres et leur délégation. Une occasion pour ces différents acteurs de terrain de présenter leurs recherches en lien avec les sols et le cycle du carbone.

Aussi, le ministre français a visité à Ndiaye le site de recherche Africa Rice/ ISRA/IRD sur la riziculture durable, qui permet de limiter les intrants, d’économiser de l’eau et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le Laboratoire Mixte International (LAPSE) pour l’ «Adaptation des Plantes et des microorganismes associés au Stress Environnementaux» au Sénégal (IRD, ISRA, UCAD et Africa Rice) y conduit des recherches en biologie végétale et microbiologie pour développer une approche intégrative qui vise à mieux exploiter la diversité des plantes et des microorganismes afin d’améliorer de façon durable la production agricole et de réhabiliter les écosystèmes dégradés.

Cette visite conforte la place que le Sénégal occupe dans la politique de l’Agence Française de Développement (AFD), dont les financements actuels dédiés au secteur agricole national sont de 10 M. Des ressources affectées à la mise en œuvre de quatre projets dans la vallée du fleuve Sénégal qui visent:  

 i - l’aménagement des zones de production et de construction des ouvrages de gestion de la décrue pour développer davantage les cultures céréalières;

ii - le renforcement de la structuration de la filière riz et l’appui aux acteurs en favorisant le développement de partenariats pour faciliter la commercialisation du riz local sur l’ensemble du territoire national;

iii - la réalisation d’infrastructures à caractère socio-économique pour améliorer l’attractivité des territoires ruraux et renforcer les capacités de maîtrise d'ouvrage des communautés rurales dans la gestion des ressources naturelles et foncières et la planification du développement local.

A ce rythme, la contribution de l’AFD au Plan Sénégal Émergent PSE devrait dépasser 400 milliards de FCFA , soit 600 millions d’euros, sur la période 2014-2017.

" type="video/quicktime">" />__


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg