Soutenance de thèse : Dr Saliou Ngom de ISRA/CDH décroche son deuxième Doctorat
Samedi 18 Novembre 2017
  • 18ème édition de la FIARA
  • L'ISRA sera au Salon International de l'Agriculture 2017.
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Soutenance de thèse : Dr Saliou Ngom de ISRA/CDH décroche son deuxième Doctorat

Et de deux pour Dr Saliou Ngom du Centre pour le Développement de l’Horticulture de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA/CDH). Après son premier Doctorat de 3e cycle en Chimie et biochime des produits naturels obtenu en 2004, il vient d’en décrocher un deuxième ce vendredi 31 mars 2017 à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec la mention Très honorable et les félicitations du jury. Ses travaux qui ont porté sur « La contribution à la réduction des risques d’exposition aux pesticides et engrais chimiques utilisés dans la zone des Niayes par la mise au point de méthodes alternatives » ont convaincu les membres du Jury présidé par le Professeur titulaire Mamadou Lamine Gaye de l’UCAD.

Les recherches menées par Monsieur Saliou Ngom ont révélé que les sénégalais sont exposés à la problématique des produits chimiques, aux risques sanitaires et à la dégradation de l’environnement, entre autres. De son avis, les pesticides se sont avérés être à l’origine d’effets potentiellement préjudiciables pour la santé humainecomme les risques de cancer, de perturbations neurologiques, de malformations congénitales, etc.; et pour l’environnement.  

«La teneur en résidus de pesticides et en matériaux indésirables dans les eaux de puits et dans les produits horticoles dans la zone des Niayes dépasse largement les normes admises en termes de limites maximales de résidus», a alerté le Dr Ngom. Et comme alternative, il préconise la substitution du bio fertilisant aux engrais chimiques. Il invite ainsi les pouvoirs publics à s’investir davantage dans la lutte contre les effets néfastes des pesticides. Ce, en misant  sur les produits de compostage, à la fois liquides comme solides, dans le but d’atteindre une grande productivité, tout en préservant l’environnement.

Outre le Professeur titulaire Mamadou Lamine Gaye de l’UCAD, le jury était composé du Professeur titulaire Moussoukhoye Diop qui est le directeur de thèse de Dr Saliou Ngom, du Directeur de Recherche, Dr Alioune Fall, par ailleurs Directeur Général de l’ISRA, du Directeur  de la Direction de la Protection des Végétaux (DPV), Dr Emile Victor Coly, des Professeurs titulaires Mbacké Sembène et Mourath Seck et Karamoko Diarra. De même que le Maître de Conférence Aboubacry Sène.

 

 


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg