Institut Sénégalais de Recherches Agricoles
Mercredi 23 Mai 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Latest

The latest news from the Joomla! Team

Grâce au projet FNRAA/AGROBIO : 32% des producteurs des Niayes adoptent la biotechnologie

Les bio-pesticides sont en train de gagner du terrain dans les Niayes qui demeure la principale zone de production de produits horticoles au Sénégal. Une donne qu’il faut mettre à l’actif du projet FNRAA/AGROBIO qui, au bout de ses deux années d’activité, a suscité un réel engouement chez les maraîchers de la zone. De l’avis de son coordonnateur, Dr Saliou NGOM du Centre pour le Développement de l’Horticulture (ISRA/ CDH), plus de 32% des producteurs maraîchers ont adopté cette nouvelle technologie au détriment des intrants chimiques. Dr NGOM qui s’exprimait au cours de l’atelier de clôture du projet qui se tenait le 28 décembre 2017 au CDH a été conforté par les producteurs. Selon le président de leur fédération, ce projet qui est venu à son heure a le mérite d’améliorer les santés animale et végétale. Par conséquent, M. Doudou DIOP invite l’Etat et les acteurs du monde rural à s’inscrire dans cette dynamique de réduction des intrants chimiques dans l’agriculture sénégalaise. De son côté, le directeur du CDH, Youga NIANG attire l’attention des producteurs sur les effets néfastes des pesticides chimiques dans la production agricole. Pour lui, ces intrants chimiques présentent certes des avantages pour améliorer quantitativement les productions agricoles mais engendrent souvent de multiples inconvénients d’ordre environnemental tels que la contamination des produits, la pollution des ressources naturelles et les problèmes d’intoxications fréquentes chez les utilisateurs.

Lire la suite : Grâce au projet FNRAA/AGROBIO : 32% des producteurs des Niayes adoptent la biotechnologie

Développement et l’optimisation des performances de la filière arachide : la recherche au cœur du processus

L’arachide est une spéculation agricole importante, en ce sens qu’elle représente plus de la moitié des cultures et concerne environ les 2/3 de la population sénégalaise.Aussi, elle occupe une place importante dans le régime alimentaire des familles. Ses sous-produits comme la fane sont également utilisés pour l’alimentation du bétail. Sous ce rapport, elle constitue la principale source de revenus monétaires des ruraux. Et par conséquent, peut contribuer largement à relever les défis pressants des pouvoirs publics sénégalais que sont la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la lutte contre la pauvreté rurale et l’agriculture durable à travers le PRACAS qui cible dans un premier temps quatre filières prioritaires parmi lesquelles celle de l’arachide dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (PSE). Malgré le redressement noté dans la filière arachide depuis quelques temps, le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural (MAER) compte accélérer le processus. Pour ce, il mise sur le renforcement du cadre d’incitation, la résorption du déficit de productivité et le repositionnement du Sénégal sur les marchés d’exportations, profitant des opportunités qu’offre la Chine, principale importatrice et consommatrice de produits arachidiers dans le monde.

Lire la suite : Développement et l’optimisation des performances de la filière arachide : la recherche au cœur du...

Fin du projet « Amélioration de la disponibilité et de la diffusion du matériel génétique amélioré de bovins «Ndama» et «Gobra» au Sénégal » : 70 veaux mis en quarantaine et 12.201 doses de semences collectées

En finançant, en 2016, le projet d’« amélioration de la disponibilité et de la diffusion du matériel génétique amélioré de bovins «Ndama» et «Gobra» au Sénégal », le Fonds National de Recherches Agricoles et Agroalimentaires (FNRAA) se » fixait les objectifs suivants : assurer la variabilité génétique au sein des noyaux de sélection des «Ndama» et «Gobra», ensuite disposer d’une banque de semence dans les zones d’intervention du projet que sont Kolda et Louga. A son terme, le projet a eu de bons résultats dans l’amélioration génétique de la race     « Ndama » au Sud du Sénégal et de la race «Gobra» au nord. Selon le Directeur scientifique, Docteur El Hadji TRAORE qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet atelier de clôture qui s’est tenu le 26 décembre 2017 au Pôle de Recherches de Hann (PRH), le projet coordonné par Dr Mame Nahé DIOUF du Laboratoire National d’Elevage et de Recherches Vétérinaires (ISRA/LNERV), a permis la réintroduction de sang neuf dans les noyaux de sélection par l’acquisition d’animaux provenant du milieu éleveur, la caractérisation phénotypique des animaux des noyaux de sélection, la collecte de semence de Zébu «Gobra» et «Taurin Ndama» et leur utilisation pour l’insémination artificielle. Concrètement, il  a généré 70 veaux des races  « Ndama » et « Gobra » qui ont été  mis en quarantaine.

Lire la suite : Fin du projet « Amélioration de la disponibilité et de la diffusion du matériel génétique...

L’ISRA à la 26ième FIDAK : l’arachide, le riz et les plants fruitiers attirent les visiteurs

La vingt-sixième (26ième) édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) s’est tenue du 16 au 31 décembre 2017 au Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES). Avec comme invité d’honneur la République Arabe d’Egypte, cet événement est placé sous le thème des « Rôle et place des foires et expositions dans le développement économique et social.

La cérémonie d’ouverture officielle a été présidée le mardi 19 décembre 2017 par le ministre du Commerce M. Alioune SARR.

Fidèle à ce rendez-vous, l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), à travers l’Unité d’Information et de Valorisation des Résultats de la Recherche (UNIVAL), y avait aménagé, un stand de 25 m2 au niveau du Pavillon brun. L’équipe conduite par M. Djibril DIALLO, assisté de M. Ibrahima DIAW, de mademoiselle Coumba Mass DIOKHANE, de Madame Fota Guèye DIEYE  et de M. Adama SY qui avait en charge la logistique, y avait exposé plusieurs de ses produits et une riche documentation qui couvre tous ses domaines d’intervention. La grande satisfaction est cependant venue de l’intérêt que les visiteurs ont manifesté pour les nouvelles variétés d’arachide et de riz.  « Rafeet Car », « Raw Gaadu », « Tosset », « Esamaye », « Kom Kom », « Jambar », « Yaakar », « Sunugaal », « Taaru », « Amul morom », ont ainsi aiguisé la curiosité des visiteurs qui ont manifesté un intérêt certain pour ces variétés récemment homologuées.

Lire la suite : L’ISRA à la 26ième FIDAK : l’arachide, le riz et les plants fruitiers attirent les visiteurs


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg