Institut Sénégalais de Recherches Agricoles
Dimanche 22 Avril 2018
  • 10th International Conference of the Peanut Research Community.
  • L’ISRA AU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2018
  • ISRA - KOPIA Jardin de démonstration
  • Amélioration et développement de la recherche au Sénégal
  • Voir le film documentaire sur le riz contre saison et pluvial au CRA de Saint-Louis et le CNRA de BAMBEY.
  • 18ème édition de la FIARA

Developed in conjunction with Ext-Joom.com

PRESENTATION & OBJECTIFS
+ En savoir plus
RECHERCHES & RESULTATS
+ En savoir plus
CENTRES DE RECHERCHES
+ En savoir plus

Zones écologiques

Fil d'actualité

Latest

The latest news from the Joomla! Team

Culture de l’arachide dans un espace réduit : KOPIA livre la recette coréenne !

Depuis plus de 20 ans, l’île d’Udo en COREE du SUD, avec une superficie de 6 Km2, ses 1.580 mm de précipitations annuelles, sa température annuelle moyenne de 15,6 ℃, est devenue  un endroit idéal pour la culture d’arachide dans un endroit réduit. Malgré ses roches et vents, sa production a augmenté de 27% durant cette période. Des performances qu’il faut imputer aux bonnes pratiques culturales qui y ont cours. Des pratiques que Kim Hyun HWAN de « Jeju Agricultural Technology Center » conseille aux pouvoirs publics sénégalais pour le développement de cette culture.  C’était au terme de l’animation scientifique tenue le jeudi 7 septembre 2017 à la salle de conférence de la structure au PRH. Dans sa communication intitulée « La culture d’arachides dans l’île de Jeju en COREE du SUD », cet agent de KOPIA Sénégal invite les pouvoirs publics sénégalais à adopter ces pratiques qui valent à cette île de Jeju de telles performances:

-La gestion des sols à travers l’assolement (tous les trois ans) avec la culture du maïs, du mil et du sorgho, la désinfection des sols et le recours au labour profond  pour prévenir les insectes nuisibles et améliorer la qualité du sol. Une amélioration qui passe par l’utilisation du fumier (1.000~1.500kg/10a), de la chaux (100~150kg/10) et de la chaleur solaire avec une diminution conséquente des frais. « Le produit chimique agricole coûte 250.000 FCFA/10a), là où la désinfection par la chaleur solaire revient à 30.000 FCFA/10a) », renseigne le pensionnaire de « Jeju Agricultural Technology Center ».

Lire la suite : Culture de l’arachide dans un espace réduit : KOPIA livre la recette coréenne !

Visite du Recteur de l’Université Al Aasriya de Nouakchott à l’ISRA : les deux parties signent un contrat de collaboration !

Ce mardi 29 août 2017, Dr Ahmedou HAOUBA, Recteur de l’Université Al Aasriya de Nouakchott (MAURITANIE) a été l’hôte du Directeur scientifique de l’ISRA, Dr El Hadji TRAORE, assurant  l’intérim du Directeur Général  Dr Alioune FALL absent du pays . La rencontre qui a débouché sur la signature d’un contrat de collaboration entre les deux structures s’est déroulée en présence du Secrétaire Général de l’ISRA, M. Alassane NDIAYE et de Dr Cheikh Tidiane DIOP, Directeur de ISRA-UNIVAL. A cette occasion, Dr Ahmedou HAOUBA a eu droit à une présentation de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (histoire, organigramme, statut, missions ressources humaines, infrastructures, équipements, applications phares, recherches prioritaires, partenariat, etc.) par Dr TRAORE. Ce qui  lui a permis de s’imprégner davantage des différents axes de partenariat. Réagissant à cet exposé, l’invité de l’ISRA, qui a fait ses études secondaires au Sénégal (Lycées Charles de Gaulle de Saint- Louis et Blaise Diagne de Dakar), a réaffirmé la volonté réelle des autorités de l’Université Al Aasriya de coopérer avec l’ISRA après avoir déjà signé une centaine de conventions avec des structures communes notamment l’IRD, le CIRAD.

Dans cette optique, la pêche et l’élevage, assurant une bonne partie du PIB mauritanien, seraient des domaines de collaboration certains entre les deux institutions. Sans occulter les sociétés minières qui ont fait l’objet de partenariat entre COSMOS et l’UGB. D’ailleurs, a-t-il rappelé, des agents de ISRA-CRODT, dans un passé récent, ont été des personnes ressources dans des structures d’enseignement et de formation de Nouadibou et de Nouachchott. 

Lire la suite : Visite du Recteur de l’Université Al Aasriya de Nouakchott à l’ISRA : les deux parties signent...

Le programme KOPIA, un allié du Sénégal pour une autosuffisance en oignon

Le 24 août 2017, le KOPIA (Korean Program on International Agriculture) en partenariat avec l’ISRA a organisé un atelier d’évaluation et de partage  sur le Projet Oignon, après trois (3) années d’activités. Les travaux qui se sont déroulés dans les locaux du Centre pour le Développement de l’Horticulture de l’Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA/CDH, ont été ouverts par le Directeur Scientifique, Dr Elhadji TRAORE, venu représenter le DG de l’ISRA et le Directeur du KOPIA Sénégal, Dr Kim Jin BAE. Après un mot de bienvenue du Dr Saliou NGOM, représentant la Directrice de ISRA/CDH, la parole a été donnée au Directeur du KOPIA, qui s’est tout d’abord réjoui du partenariat entre le SENEGAL et la COREE en faisant un résumé des réalisations au cours des 3 années du Projet. Dr Kim Jin BAE, n’a pas manqué de relever les contraintes liées à la production horticole au Sénégal et la nécessité de développer des variétés performantes. Il a ensuite présenté son équipe constituée en majorité d’étudiants en recherches avant de passer la parole au Directeur Scientifique de l’ISRA. Dr TRAORE s’est, au nom du DG de l’ISRA, félicité des importants résultats issus du partenariat avec la COREE qui se traduit à travers plusieurs programmes dont le KAFACI, le KOIKA et le KOPIA, programmes sur lesquels, le Sénégal compte beaucoup pour développer l’horticulture et atteindre les objectifs d’autosuffisance.

Lire la suite : Le programme KOPIA, un allié du Sénégal pour une autosuffisance en oignon

Lancement des activités du Réseau des Journalistes associés aux questions agricoles, à l’élevage et à la pêche (REJAQUES)

Le Réseau des Journalistes associés aux questions agricoles, à l’élevage et à la pêche (REJAQUES) a réservé sa première sortie à l’ISRA. La cérémonie de lancement de ses activités a eu lieu au Pôle de Recherches de Hann (PRH) le mardi 22 août 2017 avec, au programme, deux panels sur « l’impact des changements climatiques sur l’agriculture sénégalaise » et « le rôle des journalistes dans la prise en charge des questions agricoles, pastorales et halieutiques ». Des communications introduites respectivement par la Directrice du Laboratoire National de Recherches sur les Productions Végétales (ISRA/LNRPV), Dr Yacine Badiane NDOUR et  M. Mamadou THIOR, journaliste à la RTS et membre du CORED. Dans sa communication, la Directrice du LNRPV révèle que le changement climatique accélère le phénomène de dégradation des terres. Même si d’autres facteurs anthropiques comme les pratiques agricoles qui ne sont pas bien adaptées, sont également indexés. Aussi, a-t-elle révélé que les dernières études faites ont montré  qu’il y aura une baisse de la pluviométrie en 2100 au Sénégal. Un phénomène qui va naturellement impacter sur l’agriculture et les ressources en eau. D’où l’importance de sensibiliser les producteurs. « L’accompagnement de l’Etat est impératif pour que l’information climatique soit partagée par l’ensemble des acteurs.

Lire la suite : Lancement des activités du Réseau des Journalistes associés aux questions agricoles, à l’élevage...


Infos générales

Recherches en cours
Les parutions de l'ISRA
Isra sur facebook
Achives Réseaux sociaux Recevez la lettre d'information SUPPORTS ET RESSOURCES
Gardez le fil RSS
Facebook
Twitter
Viadeo

Soyez les tous premiers à recevoir les résultats de nos recherches, à bénéficier de nos publications...

Restez connectés

 
 

Toutes les ressources
regoupées ;présentées par théme ;en pdf; Word


http://toponitech.com/isra/templates/isra1/images/isra_7_1.jpg