38 ème Journée mondiale de l’Alimentation : l’ISRA survole les débats de la journée scientifique

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) célèbre chaque année, le 16 octobre, la journée mondiale de l’alimentation qui commémore la fondation de l’organisation en 1945. Avec des événements organisés dans plus de 130 pays, cette journée est l’une des plus importantes manifestations du calendrier des Nations Unies. Ces événements sont destinés à promouvoir la sensibilisation et l’action en faveur des populations qui souffrent de la faim, ainsi que la nécessité d’une sécurité alimentaire et de régimes nutritifs pour tous.

Le SENEGAL a célébré officiellement le mardi, 16 octobre 2018, la Journée Mondiale de l’Alimentation sur le thème « Défis de l’Agriculture pour Zéro Faim en 2030 ». Cette 38ème édition de la Journée mondiale de l’Alimentation (JMA) est une opportunité pour mesurer le travail accompli dans l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable n°2 (Faim Zéro) et de mener des réflexions sur les moyens de faire face à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition.   La Journée Mondiale de l’Alimentation mettra également l’accent sur le rôle central de la stabilité, de la paix durable et d’une meilleure nutrition en atteignant l’objectif Faim Zéro.

 L’ISRA s’y est merveilleusement illustré à travers la journée scientifique coordonnée par Dr Cheikh Tidiane DIOP, Directeur de ISRA-UNIVAL, sous la supervision de Dr Abdou NDIAYE, Conseiller technique, Chargé de mission sur les productions végétales à la Direction Scientifique de l’institut, comme modérateur des débats. Les chercheurs ont tenu en haleine le public composé entre autres, de sommités et d’autres acteurs du secteur agricole.

Durant cette journée qui a été un moment d’intenses échanges privilégiés et de réflexion collective autour des trois panels à l’ordre du jour, Dr Djibril DIOP ISRA/BAME, Dr Ibrahima KA de l’IPAR, Dr Saliou NGOM de ISRA/CDH, M. Papa Sam GUEYE de Cerès-Locustox, le Secrétaire Général, Dr Mbaye DIOP, Dr Jean-Michel MEDOC du CIRAD et Dr Djaminatou SANOGO de ISRA/ CNRF, ont convaincu plus d’un sur la maîtrise des sujets traités à cette occasion.

A travers le Panel 1 qui traitait du « Foncier agricole face à l’urbanisation », Dr Djibril DIOP de ISRA/BAME a mis l’accent sur l’« Extension urbaine et les activités agricoles autour des Niayes de Dakar ». Un sujet complété par Dr Ibrahima KA de l’IPAR qui s’est intéressé à la « Gestion du foncier péri urbain : cadre légal, pratiques des acteurs et enjeux de régulation prospective ».

Le Panel 2, avec « La sécurité nutritionnelle », a enregistré la brillante présentation de Dr Saliou NGOM de ISRA/CDH qui a axé son intervention sur la « Problématique des intrants chimiques : quelles solutions pour une agriculture compétitive et durable ? ». Dans le même ordre d’idées, Monsieur Pape Sam GUEYE de la Fondation Cerès Locustox a entretenu l’assistance sur le thème « Réglementation des intrants chimiques (engrais et pesticides) : un gage de sécurité sanitaire des aliments ».

Dr Jean Michel MEDOC du CIRAD a, pour sa part, évoqué les « Pertes et gaspillages dans les systèmes alimentaires urbains : cas du système maraîcher périurbain de Dakar ».

Dr Mbaye DIOP, Secrétaire Général de l’ISRA, s’est illustré dans le Panel 3 portant sur « La résilience de l’agriculture dans l’espace péri urbain » à travers sa contribution sur le sujet « Changement Climatique et Développement agricole durable ».

Quant à la Directrice du CNRF, Dr Diaminatou SANOGO, elle s’est apesantie sur « l’importance des Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) à haute valeur alimentaire et nutritive pour le renforcement de la résilience des populations au Sahel ».

Pour compléter, la Direction de l’Agriculture a, à travers les Directions Régionales du Développement Rural (DRDR), consenti à apporter sa contribution pour arriver à La Faim Zéro en 2030.  Cette présentation est ainsi une synthèse des recommandations formulées par les différentes régions.

Des prestations qui confirment l’adage qui dit : « Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place ! ».  Autrement dit, quand on prévoit comment faire tout, on fait tout comme prévu.

 

 

 

 

 

Articles Similaires

X