Départ à la retraite au LNERV : Dr Mbaye MBENGUE honoré par ses anciens collègues

Après trente neuf (39) années de bons et loyaux services sans discontinuité à l’ISRA, Dr Mbaye Mbengue a fait valoir ses droits à la retraite ce vendredi 06 septembre 2019. Pour marquer cet évènement, la Direction du LNERV, son service, a organisé un pot d’adieu en son honneur, dans ses locaux.
C’était l’occasion de revenir sur le parcours élogieux du néo retraité qui a gravi tous les échelons du secteur de la recherche pour se retrouver, du grade de technicien, à celui de Chargé de de recherches en microbiologie vétérinaire. Il a été parmi les premiers chercheurs de l’ISRA à être inscrit sur les listes d’aptitude au CAMES en 2010. Ce qui témoigne de son esprit de persévérance et de l’amour du travail bien fait qu’il a toujours élevé au rang de sacerdoce.
Ses désormais anciens collègues ont tous loué les qualités humaines de Dr MBENGUE décrit comme un régulateur dans le milieu professionnel. Quelqu’un d’humble et de serviable, un Homme de consensus et doté d’un esprit d’équipe qu’il a mis au service des réseaux national et international en bactériologie et microbiologie vétérinaire, avec notamment une contribution de taille dans l’aboutissement du Projet Régional de Renforcement des Systèmes de Surveillance des Maladies (REDISSE) dans le cadre du « One Health ». Mais aussi, sur la maladie transmise par le charbon bactérien.
Nombreux aussi sont des étudiants des Instituts, Ecoles, Universités et structures de formation de la place qui ont bénéficié de son expertise.
Toutes choses qui lui ont valu, la distinction de Chevalier de l’ordre national du mérite, décerné par l’Etat du SENEGAL.
Prenant la parole, Dr Mbaye MENGUE peine à trouver ses mots, acquiesça tout ce qui a été dit sur son parcours et remercie toutes les personnes avec qui il a dû interagir durant sa longue carrière de chercheur chevronné, en ayant humilité de pardonner et demander pardon à tout le monde.
La cérémonie a été close par les mots du Directeur du LNERV, qui après avoir reconnu le parcours historique a connu l’homme en étant stagiaire vétérinaire et travaillant sous sa supervision, quand il a été recruté à l’ISRA. Les services rendus à l’Institut ne relèvent, que de sa ténacité, sa rigueur, alliant travail de terrain et travail de labo. Ce n’est pas un adieu, mais un au revoir, en remerciant aussi sa femme, qui l’a tant soutenu dans la concrétisation de ses vœux.
Un cocktail a été servi en son honneur et des cadeaux, offerts en signe de sympathie.

Articles Similaires

X