Des exploitations agricoles familiales performantes : le PATAE lance trois projets au SENEGAL

Dans le cadre du soutien à l’agro-écologie des Etats membres de la CEDEAO, l’Agence Française de Développement (AFD) a accordé un financement au Projet d’Appui à la transition agro-écologique en Afrique de l’Ouest (PATAE) pour un montant total de 8 millions d’Euros. Ainsi trois projets ont été retenus au Sénégal sur un total de 15 répartis dans cinq pays de la CEDEAO à savoir le MALI, la COTE D’IVOIRE, le BURKINA FASO, le TOGO et le SENEGAL. Au SENEGAL il s’agit du « Projet d’appui à la résilience des exploitations familiales agro-sylvo-pastorales face aux effets du changement climatique »; du projet « Yessal Sunu mbaay : assainir notre agriculture » et enfin du « Projet d’intensification agro-écologique et de valorisation des produits des exportations familiales ». Ces trois projets seront respectivement mis en œuvre dans la zone du bassin arachidier où le phénomène de la dégradation des sols est très accru, dans la région de Tambacounda et dans la Vallée du Fleuve.
L’objectif général du PATAE est d’améliorer les performances des exploitations agricoles familiales pour assurer la sécurité alimentaire, l’accroissement des revenus et une meilleure résilience aux changements climatiques tout en favorisant des processus de préservation et de restauration des écosystèmes naturels cultivés.
Dans ce cadre, un atelier officiel de lancement des projets de terrain a été organisé conjointement par l’Agence Régionale de l’Alimentation et de l’Agriculture (ARAA) et le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural (MAER), le 24 septembre 2019 au Pôle de Recherches de Hann. Pour Dr Dogo SECK, Secrétaire Général du MAER, représentant le Ministre à la cérémonie d’ouverture, le choix de ces trois projets sénégalais à l’issue d’une sélection ardue est non seulement la preuve de l’expertise des équipes de recherche sénégalaises mais constitue également un grand défi pour ces dernières. En effet, elles se doivent de fournir des produits de qualité, des pratiques agricoles encadrées pour une agriculture durable capable d’assurer la sécurité alimentaire. Cette importante rencontre a également enregistré la présence du Directeur Général de l’ISRA, Dr Alioune FALL, du Représentant du Directeur Exécutif de l’ARAA, M. Mohamed SANOGO, du point focal agro-écologie et coordonnateur du projet Dr Saliou NGOM, des porteurs de projets, des Organisations de producteurs, des agences de vulgarisation ainsi que des partenaires financiers et techniques comme l’AFD et l’UE.

VOIR L’ALBUM

Articles Similaires

X