Inauguration des infrastructures du projet « Village Pilote » : le satisfécit des bénéficiaires à l’ISRA et à KOPIA

Le projet KOPIA/ISRA « Village Pilote », fruit de la coopération technique entre le RDA de la COREE DU SUD et l’SRA a officiellement inauguré ses infrastructures, le lundi 08 juillet 2019, à Mbar Bawane, dans le Département de Gossas. La cérémonie a été présidée par le Préfet du Département de Gossas, en présence du Directeur Général de l’ISRA, Dr Alioune FALL accompagné de toutes les autorités de l’établissement, du Conseiller technique du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, M. Younouss MBALLO, de l’Ambassadeur de COREE DU SUD, Won Sok CHOI du Directeur de Kopia/SENEGAL, Dr Kim Jin BAE. Les autorités coutumières et religieuses de la localité ont également pris part à la dite cérémonie.
L’objectif général dudit projet de trois ans (2018-2021) est de contribuer à l’amélioration des revenus des petits producteurs agricoles et à la sécurité alimentaire par le biais d’un transfert de technologies agricoles et avicoles. D’une manière spécifique, il s’agit d’augmenter les revenus des populations et d’assurer la sécurité alimentaire des trois sites choisis dans le bassin arachidier (Villages de Mbousso Ndir à Diourbel), Mbar Bawane à Fatick et Kébé Mboudaye à Kaolack), de 30 à 50 %, de disséminer les techniques de production de semences d’arachide de qualité, les bonnes pratiques agricoles, les techniques de compostage et les technologies post-récoltes pour augmenter la production d’arachide de 30 à 50%, d’améliorer et d’augmenter la production de poulets locaux (viande et œufs) de plus de 50%. Les responsables ont mis en exergue le caractère pluridisciplinaire du projet qui est favorable à la mise en œuvre d’une approche participative et inclusive qui permettra d’obtenir des résultats indéniables qui vont contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable. Depuis le début du projet en 2018, ont-ils révélé, des formations sont régulièrement organisées par l’ISRA pour renforcer les capacités des formateurs et des bénéficiaires dans le domaine des techniques agricoles, de la gestion de la fertilité des sols, de la composition d’aliment de volaille, de la prophylaxie et de la gestion sanitaire des poulaillers. Dans chaque village, des infrastructures de base sont construites, des machines agricoles et des équipements ont été mis en place. En termes d’investissements, le coût global des infrastructures réalisées dans les « villages pilotes » s’élève à 119 147 851 francs CFA, soit 38 864 141 francs CFA par village pour l’exercice 2018-2019 en plus des intrants agricoles adaptés à chaque zone et à hauteur de 906 000 francs CFA pour la campagne 2019/ 2020. D’autres investissements sont prévus dans les villages pilotes en 2019 et 2020. A la fin de la cérémonie, les populations de Mbar Bawane ont exprimé leur satisfaction à leurs bienfaiteurs. Elles sont contentes de s’être familiarisées avec le maraîchage et l’aviculture à une plus grande échelle. « Avec le Projet, nous maîtrisons maintenant les techniques et pratiques avicoles grâce à des séjours en Corée et au Kenya où nous les avons acquises. Ce qui nous permet d’augmenter nos productions et nous permet d’augmenter nos revenus. Alors qu’avant l’installation du projet, nous laissions nos poules divaguer à la recherche d’aliments et s’exposaient à plusieurs agressions », informe la gérante du Poulailler communautaire de la localité. Mme Khady FALL renseigne même que l’argent issu de la vente de ces produits sert à pérenniser les acquis du projet après le départ des Coréens. M. Fallou GOUMBALA est du même avis. Pour lui, les populations de Mbar Bawane doivent mériter la confiance placée en elles par les responsables du projet en respectant les conseils qu’ils leur ont prodigués.

VOIR L’ALBUM

 

 

Articles Similaires

X