Prix 2019 de l’ANSTS : le travail de Dr Fatoumata FALL du LCM (IRD/ISRA/UCAD) récompensé

Le Prix 2019 de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) est attribué à Dr Fatoumata FALL du Laboratoire Commun de Microbiologie IRD/ISRA/UCAD. La cérémonie de remise de la distinction a eu lieu en marge de la Journée nationale de la renaissance scientifique organisée le vendredi 28 juin 2019 au Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) dont le thème portait sur l’Intelligence artificielle (IA).
Un prix qui marque la reconnaisance du travail de cette pensionnaire de l’Ecole Doctorale SEV (Sciences de la Vie, de la Santé et de l’Environnement) de l’UCAD qui s’est penchée sur l’«Impact de Sporobolus robustus Kunth sur la microflore symbiotique et l’établissement de légumineuses à usages multiples dans des sols salés du Delta du Sine – Saloum au Sénégal ».
Une expérimentation réalisée en serre pendant 4 mois sur du substrat de sol salé qui a montré que S. robustus améliore la germination d’A. seyal, la survie de P. juliflora et le taux de mycorhization des deux légumineuses en condition de stress salin. Ce qui pourrait être dû à la capacité de S. robustus à diminuer la salinité des sols par accumulation du sodium (Na). La graminée a également stimulé le potentiel mycorhizogène et maintenu le potentiel rhizobien des sols rhizosphériques des deux légumineuses.
En définitive, ces travaux ont révélé que dans cette zone, la salinité est la contrainte majeure de la végétation ligneuse, S. robustus forme des touffes à l’intérieur desquelles émergent souvent de jeunes Vachellia seyal Del. (Syn. Acacia seyal Del.) et Prosopis juliflora (Swartz) DC, deux légumineuses d’intérêts écologiques.
A terme, il est ressorti que le modèle Sporobolus/Légumineuses pourrait être pris en compte dans les programmes de revégétalisation et de réhabilitation des sols salés du Sine-Saloum au SENEGAL qui constitue l’un des plus grands domaines pastoral et agricole au SENEGAL.
Et l’implantation d’un couvert végétal constitué de légumineuses en association avec S. robustus procurerait une production accrue de fourrages et de combustibles et améliorerait la fertilité des sols. Le bois produit par les légumineuses constituerait une source de revenus non négligeable pour les populations locales.
Dr Fatoumata FALL est encadrée par les Pr Diégane DIOUF de l’ Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Dr Amadou BA de l’Université des Antilles et Dr Dioumacor FALL du Centre National de Recherches Agronomiques (ISRA/CNRA) de Bambey.

Articles Similaires

X