Résilience des secteurs agricoles face au changement climatique pour la sécurité alimentaire et la nutrition : la FAO, le Gouvernement du Québec et l’ISRA déroulent le projet SAGA

Le mardi 25 Février 2020, le Centre d’Étude Régional pour l’Amélioration de l’Adaptation à la Sécheresse (CERAAS) de Thiès a abrité l’atelier de lancement et de planification du Projet « Sécurité alimentaire : une Agriculture Adaptée » (SAGA) développé par la FAO et le gouvernement du Québec, soutenus par le gouvernement du Sénégal. Un projet dont l’objectif principal est de renforcer la résilience des secteurs agricoles face au changement climatique pour la sécurité alimentaire et la nutrition qui constituent l’un des grands défis que l’humanité aura à affronter au cours des prochaines décennies. Dr Adama Faye de ISRA/LNRPV en est le responsable des études de vulnérabilité et Dr Ndèye Yacine Badiane Ndour de la FAO, la Coordonnatrice Nationale.
La composante 1 du projet concerne le renforcement des capacités de planification des politiques d’adaptation au changement climatique dans le processus du Plan National d’Adaptation du secteur de l’Agriculture. Cette activité permettra de renforcer la résilience des secteurs agricoles face au changement climatique pour la sécurité alimentaire et la nutrition au Sénégal. Il s’agit spécifiquement de réaliser des études de vulnérabilité du secteur agricole dans la zone des Niayes et dans la région de Kolda en vue d’élaborer des options d’adaptation pour alimenter le PNA du secteur agricole.
Ces études seront réalisées par l’ISRA suivant une capitalisation d’acquis particulièrement la démarche scientifique adoptée lors d’études de vulnérabilité développée au Sénégal dans le secteur de l’agriculture. Pour mener à bien ces études, l’ISRA et les différentes parties prenantes notamment les structures de recherche nationales sont regroupées autour d’un consortium pour l’appui, l’orientation et la validation des résultats des études.
En prenant part à la cérémonie d’ouverture présidée par l’adjoint au Gouverneur de la région de Thiès en charge des affaires administratives, et en présence de M. Mame Ndiobo DIENE, représentant le Coordonnateur du bureau sous régional de la FAO pour l’Afrique de l’ouest et Représentant de l’institution au Sénégal, le Directeur Général de l’ISRA a rappelé l’importance de ce projet qui permettra aux acteurs de la zone des Niayes de s’approprier l’étude et ces modalités de mise en œuvre au niveau des sites proposés de Mboro et de Lompoul.
Des sites qui, selon Dr Alioune Fall, ont été retenus au cours d’un large processus de consultation pour mieux prendre en compte les perceptions locales sur la question des changements climatiques et les initiatives développées par les agriculteurs pour une meilleure adaptation.
Au terme de cette rencontre, les parties prenantes au niveau local ont pris connaissance du projet et des modalités de sa mise en œuvre, de ses objectifs, activités et partenaires.

Articles Similaires

X